PORTRAIT ENTREPRENEUR : Géraldine

Depuis février, je vous donne rendez vous chaque 3eme lundi du mois pour un portrait d’entrepreneur.

Pour mon nouveau portrait je vous présente Géraldine Dormoy, journaliste dans le magazine Marie Claire, autrice et également coach Instagram. 47,6K de followers ça créer une certaine légitimité. Une amie m’a fait connaitre son compte et ses masterclass, j’ai assisté à l’une d’entre elle en visio live et j’ai ensuite regardé le replay de la plupart. J’adore son ton et évidemment le contenu très pertinent. J’ai ensuite suivi son coaching et j’ai eu la chance de la rencontrer lors d’une soirée qu’elle a organisée en avril alors je suis d’autant plus ravie de pouvoir présenter cette femme douce, chaleureuse, passionnante et passionnée à ceux qui ne la connaissent pas encore.

Alors bienvenue à Géraldine et merci d’avoir accepté de te prêter au jeu du portrait.

Je m’appelle Géraldine Dormoy (Géraldine Dormoy-Tungate dans ma vie perso). J’ai 46 ans, je suis mariée, j’ai un grand garçon de 11 ans. Je suis journaliste – je pige pour le magazine Marie Claire -, autrice – mon second livre, L’âge bête, est sorti le 20 octobre aux éditions Robert Laffont – et coach Instagram.

En quoi consiste ton travail et quand as tu démarré cette activité ?

Après avoir été journaliste mode à L’Express pendant dix ans, je me suis lancée en free-lance en janvier 2020, soit peu de temps avant le début du Covid ! Je n’ai pas eu des clients tout de suite en raison de la situation générale mais je me suis accommodée de la situation. Cela m’a laissé le temps de plonger dans la rédaction du livre que je voulais écrire.

Mon travail, aujourd’hui, c’est écrire et aider les autres à développer une communauté sur les réseaux sociaux. La communication digitale est cruciale pour beaucoup d’entreprises, mais il est parfois difficile d’en saisir les codes. Depuis trois ans maintenant, je coache donc des entrepreneuses, des artistes, des artisanes qui ont envie de s’exprimer sur Instagram mais qui n’y sont pas encore très à l’aise. Cela prend la forme de coaching individuel et de masterclasses.

Qu’est ce qui t’a poussée à créer ta société ?

J’avais passé le cap de la quarantaine, je sortais d’un cancer du sein, j’ai pu quitter mon poste de salariée dans de bonnes conditions financières… J’ai senti que c’était le bon moment pour faire le grand saut.

SELON TOI, QUELS SONT Les avantages et inconvénients de l’entreprenariat ?

Les +
La liberté. J’ai mis du temps à comprendre qu’il n’y avait plus de murs autour de moi. Que je peux me réinventer chaque jour. Qu’il ne tient qu’à moi de voguer sur une embarcation suffisamment légère et agile pour prendre le sens du vent et explorer loin mes envies.
La diversité. Moi qui ai passé la grande majorité de ma vie adulte salariée, je découvre le plaisir d’avoir plusieurs clients, de m’adapter à des cultures d’entreprise différentes.
Pouvoir travailler directement pour ma communauté. Comme je m’exprime depuis plus de 15 ans en ligne, avec les années je me suis constitué une communauté fidèle. C’est pour elle que j’ai envie de me défoncer aujourd’hui, plus que pour des marques. Il y a un rapport d’humain à humain qui me parle beaucoup. Ça n’est pas simple car tout est nouveau, il faut donc tout inventer, mais c’est très excitant.

Les –
La précarité. Je n’aurais pas pu me lancer plus tôt, je n’avais pas les reins assez solides. Après deux ans et demi d’activité, je continue de gagner beaucoup moins d’argent que lorsque j’étais salariée. Mais c’est un choix assumé, je ne regrette rien. Je sais que développer son activité prend du temps et j’ai confiance en l’avenir.

POUR TRAVAILLER : maison ou espace coworking ?

Maison ! J’ai quitté la région parisienne pour la Drôme avec mon mari et mon fils durant l’été 2021. Depuis, nous habitons une maison à Montélimar, suffisamment grande pour y avoir installé mon bureau. Un luxe inouï que je savoure chaque jour, moi qui ai longtemps travaillé dans des open-spaces bruyants !

Quels sont tes outils indispensables ?

Mon MacBook Air, mon iPhone (12 Pro Max), mes cahiers (Clairefontaine lignés, j’en fait une consommation impressionnante), mes stylos de couleurs (Pilot G-2). Je passe mon temps à écrire ou prendre des photos 🙂

Plutôt Facebook, instagram ou Tiktok ?

Plutôt Instagram : c’est là que se trouve l’essentiel de ma communauté et ça me semble la plateforme la plus adaptée à mon goût pour la photo et l’écriture.

Pour t’accompagner dans ta journée : thé ou café ?

Infusion AquaRosa chez Kusmitea le matin, jus de citron dilué dans de l’eau pétillante l’après-midi.

Arrives-tu à déconnecter facilement ?

Non pas du tout. En soi ça ne me pèse pas, je ne me sens pas esclave des réseaux sociaux ou de mon téléphone, en revanche je note qu’il m’est de plus en plus difficile de trouver le temps de lire des livres, ce qui est pourtant indispensable à mon équilibre. Ma dernière parade pour sanctuariser un temps de lecture : je programme 25 minutes sur mon téléphone et m’interdis de faire autre chose pendant le temps imparti. Ça marche plutôt bien !

D’AILLEURS EN PARLANT DÉCONNECTION …

QUELLES SONT TES SÉRIES PRÉFÉRÉES

Je fuis les séries car elles m’éloignent elles aussi de la lecture. Mon dernier coup de coeur remonte à The Morning Show avec Jennifer Aniston.

QUEL LIVRE LIS TU ACTUELLEMENT ?

Je viens de terminer Les enfants endormis, d’Anthony Passeron, très beau mais très triste mais très beau. Je vais commencer Sa préférée, de Sarah Jollien-Fardel, dont tout le monde ne me dit que du bien.

EN APPRENDRE PLUS SUR GÉRALDINE
Instagram
Site Internet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s